Women for Change

Women for Change : le prix de la Fondation Orange 

Depuis plus de 10 ans, Orange est partenaire du « Women's Forum for the Economy and Society », plateforme internationale qui met en lumière la vision et la voix des femmes sur les principaux enjeux économiques et sociétaux de notre époque, en offrant des débats ouverts, riches et avant-gardistes sur des sujets importants.

Cette plateforme, qui donne la parole à des femmes et des hommes remarquables du monde entier, décideurs économiques et politiques, représentants de la société civile et des milieux universitaires, promeut également l'avancement des femmes à travers les réseaux d'affaires et les réseaux collaboratifs.

C'est dans le cadre du Women's Forum qu'est né en 2013, suite à un partenariat conclu entre ce dernier, la Fondation Orange et le magazine Marie-Claire, le Prix Women for Change pour des femmes exceptionnelles et fortement engagées pour la cause des femmes à travers des actions concrètes dans les domaines de l'éducation, la santé, l'insertion professionnelle et les droits des femmes.

Khédija El Madani, lauréate pour la Tunisie en 2015 !

Pour l'année 2015, cinq projets de cinq femmes d'exception ont été soumis aux votes pour le prix Women for Change entre le 15 septembre et le 15 octobre. Près de 20 000 internautes ont voté, et c’est le projet de la candidate tunisienne Khédija El Madani, « Sentinelles de l’égalité des chances », qui a reçu le Prix des Internautes: une aide de 25 000 € pour réaliser une veille sur les pratiques discriminantes à l’égard des femmes et intervenir avec un réseau de sentinelles.

Khédija El Madani, militante pour l’égalité des chances et l’indépendance économique des femmes, a consacré sa carrière d’avocate et de consultante-chercheuse à la défense des droits des femmes. En 1981, elle est membre fondateur de l’Alliance des Femmes des Carrières Juridiques. En tant que consultante et experte en droit de la famille et en violence fondée sur le genre, elle a collaboré à plusieurs études au plan national et international. Elle a également collaboré à l’élaboration de la stratégie nationale de prévention des comportements violents à l’égard des femmes dans la société et dans la famille.

Titulaire d’un master en Chariâa Islamique en 2004, elle se mobilise pour lutter contre les pratiques discriminantes apparues en Tunisie depuis l’avènement des islamistes. En avril 2011, elle fonde l’Association Vigilance et Egalité des Chances (AVEC) dont l’objectif est d’œuvrer afin que tous aient les mêmes opportunités de développement social et que l’égalité ne soit pas un concept théorique, ce qui implique une vigilance soutenue.

Le pojet de Khédija El Madani : Sentinelles de l'égalité des chances

Avec le projet « Sentinelles de l’égalité des chances », Khédija El Madani souhaite créer une base de données recensant les discriminations liées au sexe en Tunisie à l'aide d'une grande enquête exploratoire qui couvrira les 24 gouvernorats. Un réseau de « sentinelles » de l’association AVEC et d’autres associations partenaires sera mis en place pour réaliser une veille sur les actes et pratiques discriminantes à l’égard des femmes et intervenir le cas échéant. Avec cette étude, l’association de Khédija El Madani souhaite alerter l’opinion publique et exercer une pression auprès des décideurs.